31-08-2017, 11:00

Dans quelle mesure votre kot d'étudiant est-il sûr ?

Lorsque vous étiez à la recherche de votre kot idéal, vous avez certes remarqué l'étroitesse de l'escalier et le fait qu'il était encombré de toutes sortes d'objets appartenant aux autres étudiants. Tous les vélos sont rangés dans le hall d'entrée. Vous n’avez pas le choix, car la ville risque de vous infliger une amende si vous laissez votre deux-roues sur le trottoir. Ce vieux frigo dans la cuisine accueillante vrombit souvent au point qu'on ne s'entend pas penser, mais bon, le propriétaire du kot finira bien par le remplacer. En tout cas, il y a des détecteurs de fumée et des extincteurs à chaque étage. Alors, quel est le problème ?

Prévenir un incendie ne signifie pas le combattre : la prévention est la priorité!

Les détecteurs de fumée vous avertissent de la présence de fumée  et il est possible d'éteindre un début d'incendie avec une couverture anti-feu ou un extincteur. C'est exact. Cependant, un incendie est le signe que l'on n'a pas pris toutes les mesures nécessaires pour éviter la catastrophe. La prévention fait toute la différence. Pour qu’un kot soit à l’épreuve du feu, il faut en toute logique tenir compte de certains éléments :

  • l'état, l'entretien et l’âge du bâtiment
  • l'inflammabilité des matériaux de construction et des ornements
  • la qualité de l'entretien de l'installation de chauffage Quel est le combustible utilisé ?
  • quelqu'un est-il responsable de la cuisine commune ? Qui débranche les appareils lorsque tout le monde va se coucher ou, par exemple, pendant un violent orage ?
  • organise-t-on des contrôles, y a-t-il des visites de prévention de l'assureur ou de conseillers en prévention ?
  • des détecteurs de fumée peuvent vous sauver la vie. D’où l’importance de ne pas désactiver un détecteur de fumée lorsqu'il émet un bip sonore ou se déclenche de manière intempestive. Contactez le bailleur/propriétaire, car dans ce cas, il est conseillé de le faire vérifier.

Quelles mesures peuvent limiter les conséquences d'un éventuel incendie ? Comment pouvez-vous quitter les lieux rapidement et facilement ?

  • Un éclairage de sécurité est-il présent ?
  • Existe-t-il un plan d'évacuation et a-t-il été communiqué à chaque résident ? Un conseil : visualisez le plus possible l'itinéraire d'évacuation au sein du bâtiment.
  • la présence de dispositifs de lutte contre l'incendie et l'endroit où ils se trouvent : la place d'une couverture anti-feu est dans la cuisine et pas dans le hall d'entrée.
  • y a-t-il des lampes de poche à la maison ou dans votre kot grâce auxquelles vous pourrez vous diriger vers une issue en cas d'urgence ?

Vous devez en parler au propriétaire lorsque vous cherchez un kot. Votre sécurité est bien trop importante. Par ailleurs, lorsque vous constatez qu’il y a un incendie, nous vous conseillons de vous mettre à l’abri le plus rapidement possible. Avertissez les autres habitants de la maison. Mettez-vous d'accord avec eux pour que l'escalier reste dégagé et convenez avec vos colocataires et le propriétaire d'un lieu plus approprié pour ranger les vélos. En outre, avertissez immédiatement les services de secours. C'est tout simple : en appuyant sur le bouton ou en utilisant la nouvelle application gouvernementale. Ou affichez à la porte d'entrée la liste des numéros d'urgence et le nom des personnes à contacter. Emportez-la simplement avec vous lorsque vous vous précipitez à l'extérieur. 

Criez « au voleur ! » ou, mieux encore empêchez-le d'entrer.

Un étudiant ne peut pas penser à tout, mais vous pouvez peut-être prendre quelques mesures pour éviter les vols, en concertation ou non avec le propriétaire du kot et les autres résidents. Quelques principes judicieux :

  • mettez-vous d'accord sur le verrouillage de la porte d'entrée centrale
  • convenez également d'un bon mode de gestion des clés. Si vous ne voulez pas qu'on vienne fouiner dans votre kot en votre absence, dites-le.
  • Fermez toujours votre kot à clé.
  • Ne laissez pas les fenêtres ouvertes en votre absence.
  • Rangez les ordinateurs portables, tablettes, smartphones, appareils photos, etc. hors de vue. Emportez-les lorsque vous rentrez chez vous pendant le week-end
  • dressez un inventaire préalable de vos objets coûteux. C'est plus facile qu'on ne le pense. Fidea dispose d'une application qui permet de déclarer un sinistre et qui comporte un coffre numérique dans lequel vous pouvez facilement saisir des informations simples telles que des factures, une photo de votre ordinateur portable, des numéros de série, etc.
  • vous attendez le train ? Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance.
  • vous avez oublié quelque chose dans le train ? La SNCB a un compte twitter et vous aidera activement à chercher le sac de rangement de votre ordinateur portable ou la valise que vous avez perdus.

Un kot sûr ? Un étudiant et des parents rassurés !

Consultez votre intermédiaire en assurances pour plus d'informations et de conseils. Demandez-lui ce qu'il en est des assurances. En effet, une assurance habitation ne couvre pas obligatoirement le vol. Il n’y aura pas nécessairement de coûts supplémentaires, car dans de nombreux cas, l'assureur pourra couvrir votre kot et son mobilier dans le cadre de la police habitation de vos parents.

Assurance habitation

 

 

 

Ce site utilise des cookies. L’utilisation de cookies est essentielle pour le fonctionnement de certaines sections du site. Vous pouvez supprimer ou bloquer les cookies. Toutefois, cela pourra avoir une incidence sur le fonctionnement du site. Voir plus