09-02-2018, 14:00

Neuf causes de chutes à vélo en hiver...

En hiver, les pistes cyclables sont parfois très glissantes. Une chute à vélo n’est donc jamais exclue, malheureusement. Vous pourrez toutefois fortement limiter les risques par éviter ces neuf erreurs les plus fréquentes. Épargnez-vous une douloureuse chute à vélo grâce à nos conseils de conduite et de réglage de votre bicyclette !

  1. Fietsen op besneeuwde wegVotre selle est trop haute

    Si votre selle est positionnée trop haut, vous aurez des difficultés à monter et descendre de vélo. Mais ce n’est pas tout : si vous devez freiner subitement, ou si vous roulez sur un revêtement glissant, il sera utilede pouvoir poser les pieds à terre. Réglez donc votre selle un peu plus bas. Vous serez mieux assuré sur votre vélo car vous pourrez compter sur vos jambes comme « béquilles de secours ».

  2. Vos pneus sont trop gonflés

    Laissez un peu d’air s’échapper de vos pneus. La surface du pneu en contact avec le revêtement sera ainsi plus large, vous profiterez donc d’une meilleure adherence. Si vous parcourez de nombreux kilomètres à vélo, envisagez l’achat de pneus d’hiver pour votre vélo. La composition du caoutchouc permet aux pneus d’hiver de rester souples et de mieux adhérer au sol lorsque les températures sont basses. Parallèlement, les pneus d’hiver disposent d’une chape spéciale assurant un meilleur contact par temps froid et sur sols glissants. Assurez-vous aussi que vos pneus ne sont pas lisses et vérifiez que de petits cailloux ne sont pas bloqués dans les rainures.

  3. Vous avez choisi une vitesse trop petite
    Sélectionnez une vitesse plus grande ! En poussant lourdement et plus lentement sur les pédales, la roue de direction sera plus stable. Cette remarque vaut également pour les vélos électriques. Ne sélectionnez pas la vitesse d’assistance maximale. Vous perdrez en effet le contrôle de la force exercée sur les pédales et le contact avec le sol.

  4. Vous roulez sur la trace d’un autre cycliste
    Cela peut paraître logique, car vous éprouvez moins de résistance et il est plus facile de suivre votre chemin. Cependant, la neige écrasée peut se révéler extrêmement glissante ! Roulez sur la neige fraîche. La neige fraîche est moins lisse et gèle moins vite. Attention toutefois aux bords de la piste cyclable ou de la route. La neige et la glace s’y accumulent et peuvent geler. D’autre part, la neige risque de dissimuler la bordure.

  5. Vous roulez trop lentement
    « Si je roule lentement, je ne risque pas de chute violente. » Sachez que ce raisonnement n’est pas correct... Plus vous roulez lentement, moins vous êtes stable. Cela ne signifie pas que vous devez sprinter comme un membre des Telenet Fidea Lions. A fortiori avec un vélo à assistance électrique (à l’avant), votre roue avant risque de déraper et de vous faire tomber. Adaptez votre vitesse aux conditions météo mais ne roulez pas trop lentement.

  6. Vous n’adaptez pas votre freinage

    Si le sol est mouillé, utilisez votre frein avant avec prudence. Soyez particulièrement vigilant dans les virages, où vous risquez davantage de glisser et de perdre l’équilibre. Voire plus grave : votre roue arrière risque de se soulever et de vous faire basculer au-dessus du guidon... À l’approche d’un virage, décélérez donc progressivement. Évitez de freiner dans le virage.

    Conseil : faites régulièrement vérifier vos freins. Vos patins de frein peuvent être usés et le freinage sera dans ce cas moins rapide. Vous n’avez plus confiance en vos freins ? Rendez-vous chez un fabricant ou un marchand de vélos de votre région et faites contrôler vos freins.

  7. Vous accélérez à un moment inapproprié
    Comme dans un virage, par exemple. Si vous changez de vitesse dans un virage lorsqu’il fait glissant, les conséquences peuvent être catastrophiques.

  8. Vous êtes trop téméraire lorsque vous montez et descendez de vélo

    Aussi étrange que cela puisse paraître, nombreux sont les accidents se produisant lorsque le cycliste monte sur son vélo ou en descend. Veillez à être complètement arrêté avant de descendre de vélo et évitez les chaussures avec des semelles glissantes, sans quoi la chute guette.

    Si vous avez un vélo électrique, n’enclenchez pas l’assistance pour prendre votre élan. Vous risquez en effet de glisser alors que votre vélo avancera. Les utilisateurs de YouTube ne renieraient pas cette image cocasse, mais vous, vous trouverez cela nettement moins amusant.

  9. Vous ne possédez pas l'équipement adéquat
    Voire, vous n’êtes pas du tout équipé. Une bonne paire de lunettes de soleil et une paire de gants fins ne sont pas un luxe. Il n’est pas facile de freiner avec les mains engourdies. De même, lorsqu’il fait froid ou lorsque le vent est fort, les yeux larmoient, empêchant d’avoir une bonne vision. Enfin, les autres usagers de la route doivent également pouvoir vous voir. Pensez à porter des vêtements réfléchissants. Vous trouverez d’autres conseils pour rouler à vélo en sécurité l’hiver ici.

 

Déneigez/dégelez les pistes cyclables

Une piste cyclable passe devant votre habitation ? Vous pourrez éviter les chutes (la vôtre ou celle des cyclistes) en déneigeant ou dégelant la piste cyclable. Si en dépit de tous vos efforts, quelqu’un tombe alors que votre responsabilité est engagée, vous pouvez faire appel à votre assurance familiale pour indemniser les dommages.

Vous souhaitez conclure une assurance familiale ? Votre intermédiaire en assurances se fera un plaisir de vous fournir de plus amples informations. 

 

Vous êtes victime d’un accident de vélo ?

Vous avez fait une chute à vélo et vous vous êtes cassé quelque chose ? Vous pouvez faire appel à votre Assistance Vélo. Vous n’avez pas encore contracté d’assurance vélo ? Peut-être serez-vous intéressé par l’Assistance Vélo de Fidea. Consultez votre intermédiaire en assurances pour plus d'informations.

Fidea utilise des cookies afin de rendre votre expérience utilisateur sur le site aussi agréable que possible. Un des cookies que nous utilisons est essentiel au bon fonctionnement du site. Vous pouvez supprimer et bloquer tous les cookies, à l’exception des cookies essentiels. Sinon, certaines parties du site pourraient ne pas fonctionner de manière optimale. Vous trouverez ici de plus amples informations.

Vous pouvez indiquer ci-dessous si vous acceptez ou non l’utilisation de différents types de cookies :